Accessibilité

Hospitalisation à domicile (HAD)

Ligne Directe : 03 22 32 34 72 ou 03.22.32.33.57
Fax : 03 22 32 33 18
hhad@ch-doullens.fr
Equipe de l'HAD
Médecin coordonnateur : Dr Kathleen Morlière
Cadre de santé : Mme Isabelle Lelong
Infirmière coordinatice : Mme Virginie Basse
Secrétariat : Mme Karine Courbot
Infirmière coordinatice, Aides-soignantes, Assistante sociale, secrétaire médicale, psychologue

et un réseau de professionnels de santé :
des médecins de villes, des pharmaciens, des infirmières libérales, des kinésithérapeutes, des orthophonistes, des pédicures, ...

Territoire desservi :

- Canton de Doullens
- Canton de Bernaville
- Canton de Bray sur Somme
- Canton de Corbie
- Canton de Domart en Ponthieu
- Canton de Villers Bocage

En quoi consiste l'HAD ?

- Coordonner, dans le cadre de vie du patient, les interventions de plusieurs professionnels relevant de spécialités de disciplines différentes (Médicaux, Paramédicaux, Sociaux).
- Assurer des soins médicaux et paramédicaux continus au domicile du patient, pour une période limitée, révisable et renouvelable en fonction de son état de santé.
- Assurer la prise en charge du patient et de son entourage de façon permanente et continue, tous les jours de la semaine, 24h/24.

Pourquoi l’HAD est-elle mise en place ?

L’HAD survient après une hospitalisation, une consultation ou pour éviter une hospitalisation et sur demande du Médecin traitant pour :
- éviter ou écourter la durée de séjour en milieu hospitalier,
- assurer des soins dans un environnement familier en toute sécurité et de façon continue à la sortie d’une hospitalisation,
- permettre à un résident de Maison de retraite de rester dans son cadre habituel.

A qui s’adresse l’HAD ?

Tout patient domicilié sur le territoire de santé desservi par l’HAD du centre hospitalier de Doullens, peut bénéficier de l’hospitalisation à domicile, sans condition d’âge, et ce pour toutes pathologies sauf la psychiatrie.

Quelles sont les modalités d’admission ?

Comment se déroule l’hospitalisation ?

Le Praticien hospitalier ou Médecin traitant définit avant l’admission les protocoles thérapeutiques. Régulièrement, il est informé de l’évolution de l’état de santé du patient par le Médecin coordonnateur de l’HAD.
Le Médecin traitant est le Médecin référent de l’hospitalisation à domicile. Il est en relation avec le Médecin coordonnateur de l’HAD.
Le Médecin coordonnateur de l’HAD veille à la transmission des informations entre l’hôpital, le Médecin traitant et le domicile, afin d’assurer la continuité des soins dont l’HAD est garant.
L’équipe soignante assure les soins paramédicaux en collaboration avec les intervenants libéraux choisis par le patient.
Le patient est acteur de sa santé. Un projet thérapeutique est déterminé avec lui et/ou son entourage lors de son admission.

Qui fixe les modalités de sortie ?

Le Médecin coordonnateur propose la fin de la prise en charge en HAD, en fonction de l’évolution des besoins du patient.
Le Médecin coordonnateur et le Médecin traitant décident ensemble des modalités de sortie.
L’équipe de l’HAD organise, si nécessaire, le relais avec les intervenants libéraux, les associations d’aide à domicile…

En quoi consiste l’accompagnement social du patient ?

En lien avec l’équipe pluridisciplinaire, l’assistante sociale de l’HAD effectue une évaluation globale de la situation.
Elle informe le patient et sa famille sur leurs droits. Elle les accompagne en vue de proposer des réponses adaptées à leur besoins.

Quelle est la prise en charge financière ?

Généralement, la prise en charge est à 100% durant l’hospitalisation en HAD.
Dans certains cas, pour les patients non pris en charge à 100%, la mutuelle ou à défaut le patient sera sollicité pour le ticket modérateur.
Le patient n’avance pas les frais pour :
- Les soins infirmiers
- Les fournitures des médicaments et dispositifs médicaux
- Les produits d’incontinence
- Les produits diététiques
- Les transports médicaux nécessités par la prise en charge en HAD
- Les examens biologiques
- Le prêt et l’installation de matériel médico-hôtelier
- Les actes paramédicaux (Kinésithérapie, Orthophonie…)

Ne sont pas pris en charge par l’HAD :
- Les fournitures hôtelières (draps, nécessaire de toilette, repas…)
- L’imagerie médicale
- Les médicaments non remboursés