Accessibilité

Qualité et sécurité des soins

Le centre hospitalier en conformité avec la réglementation a mis en place et veille au fonctionnement régulier de divers comités dont la vocation essentielle et de garantir une amélioration continue de la qualité des soins en accord avec les dernières données de la science ou recommandations des sociétés savantes. Ces comités sont présidés par des praticiens experts dans leurs spécialités. ils rendent compte de leur activité annuellement devant les instances de l'établissement. Leur composition exacte peut vous être communiquée sur simple demande auprès de la Direction.

Le CLIN : Comité de Lutte contre les Infections Nosocomiales

Le CLIN établit chaque année un programme destiné à renforcer les dispositifs de lutte contre les infections nosocomiales.
Une équipe active composée d’une Infirmière Hygiéniste et de correspondants en hygiène se chargent de la mise en place de ce programme au sein des services de soins, avec l’assistance du réseau sanitaire d’Amiens.

le programme s’articule nottament autour des axes suivants : pérennisation des actions autour de l’hygiène des mains (audit, exposition, atelier…), surveillance et enquêtes (Accident avec Exposition au Sang (AES), surveillance des Bactéries Multi Résistantes (BMR). Les infections nosocomiales (liées aux soins)
(extrait d’une plaquette diffusée par la DRASS et la Commission de Coordination Régionale des Vigilances de Midi- Pyrénées – version 1 – 2007)

Nous sommes naturellement porteurs de germes, nous en mangeons, nous en respirons.Nous en avons sur la peau. Nous cohabitons le plus souvent sans problème avec eux. La plupart de ces microbes sont dans danger, mais ils peuvent provoquer des infections chez certaines personnes « plus sensibles ». Une infection nosocomiale est une infection liée aux soins qui se déclare durant le séjour des patients dans les établissements de santé alors qu’elle n’était ni en incubation, ni présente lors de son admission.
Beaucoup d’entre elles sont liées aux propres bactéries du patient, à son état général, et aux actes de soins qu’il nécessite.

Une partie de ces infections peut être évitée grâce à des mesures préventives d’hygiène hospitalière. La prévention de ces infections lors des soins est une préoccupation de l’ensemble des personnels de l’Hôpital. La prévention passe aussi par l’implication des usagers et de leur entourage en respectant les bonnes pratiques d’hygiène avec notamment l’hygiène des mains.Vous trouverez partout dans l’établissement des distributeurs de solution hydro-alcoolique permettant la désinfection des mains et ainsi d’éviter la propagation des germes.

Impliqué dans une démarche d’amélioration de la qualité et de la gestion des risques, le Centre Hospitalier de Doullens est pourvu : - d’un comité d’hygiène, sous-commission de la CME, composé de 6 membres (médicaux et paramédicaux) - d’une infirmière hygiéniste dédiée - d’un réseau de Correspondants en hygiène, relais dans les services - d’un médecin référent en antibiothérapie

Le CLIN : Comité de Lutte contre les Infections Nosocomiales

Depuis plusieurs années, la lutte contre la douleur est une priorité à l'hôpital. Le CLUD, instance pluri professionnelle, est en charge du pilotage de la politique d'amélioration de la qualité de la prise en charge de la douleur au travers de plusieurs axes : - Protocoles et procédures, - Formation des professionnels, - Evaluation des pratiques et suivi des indicateurs - Améliorer la qualité de la prise en charge préventive, curative et palliative de la douleur aiguë ou chronique Le CLUD est une force d’analyse, de propositions, de validation, de coordination et de communication, appelé à travailler en collaboration avec la Direction et les instances. Ce comité suscite et anime au sein de l'établissement une véritable "culture douleur" en se fondant sur des standards reconnus (protocoles, recommandations, outils d'évaluation...), de façon à ce que la prise en charge de la douleur devienne une attitude systématique.

LE CSTH : Comite de Securité Transfusionnelle et d’Hémovigilance

Le CSTH a pour mission de définir et de développer la concertation dans le domaine de la sécurité transfusionnelle. Il contribue, par ses études et ses propositions, à l’amélioration de la sécurité des patients qui sont transfusés. Informations sur la sécurité transfusionnelle La circulaire du 11 janvier 2006 implique une surveillance particulière des patients transfusés : une recherche d’agglutinines irrégulières (RAI) en pré et post transfusionnel. Si vous avez bénéficié d’une transfusion, une ordonnance vous sera délivrée avant votre sortie afin d’effectuer le prélèvement trois semaines après la fin de l’épisode transfusionnel.

Le C.L.A.N : Comité de liaison en Alimentation et Nutrition

Il permet de réunir des professionnels de santé qui assurent la prise en Charge de l'alimentation du patient hospitalisé. La maladie et l’alimentation entretenant des rapports étroits, certaines pathologies nécessitent l’adaptation d’un régime alimentaire. Voilà pourquoi cuisiniers, médecins, infirmières, aides-soignantes et diététicienne se concertent et coordonnent leurs actions en faveur de l'amélioration de la prestation alimentaire de l'établissement.

Le comité de pilotage de la qualité et des risques

Ce comité a pour mission de garantir une sécurité maximale pour les patients, les visiteurs et le personnel. L’ensemble des risques inhérents au fonctionnement de l’établissement fait l’objet d’un suivi particulier. Le Comité de pilotage de la Qualité et des Risques centralise ceux-ci dans le cadre d’une politique générale de gestion des risques et de démarche d’amélioration de la qualité. Sa composition est pluri-professionnelle. Son programme annuel utilise toutes les informations recueillies par les autres instances de l’hôpital en ce qui concerne la prévention des risques (CLIN, CLAN, CSTH…). La prévention des « événements indésirables » liés aux soins est un enjeu de santé publique.